• La nef des fous

     

    De 9h à 17h ma vie se consacre à l'entreprise suédoise. On déjeune tôt et ça ne dure pas plus d'une demi heure en général, puis l'après-midi vers 15h on a une pause officielle dite "fikka". On a des petits privilèges comme boissons chaudes gratuites à volonté, souvent des fruits en libres service. Je peux dire qu'ici c'est calme et que le travailleur est chouchouté. Certains employés mettent des chaussons pour se sentir plus à l'aise et d'autre se déplacent en chausettes pour se sentir encore plus à l'aise. Il y a une ambiance un peu familliale en fin de compte. Le midi chacun lis son journal en mangeant et échange quelques commentaires sur l'actualité puis retourne travailler quand il veut. Beaucoup préparent leurs plats dans la petite cuisine commune et on ne s'attend pas pour manger, même en fesant des sorties au resto: chacun attaque dès qu'il a son plat (sans un "bon appétit", seigneur!) puis quitte la table. Les suédois sont très indépendant, à la limite de l'égoïsme parfois. Pour rentrer dans une soirée, pour avoir une place au sport, pour récupérer un sandwich occasionellement offert par l'entreprise... c'est la bataille à chaque instant.

    Un autre exemple: de nouvelles chaises de bureau nous ont été livrées il y a 2 semaines. Chacun se lève et va se récupérer vite fait son carton pour assembler sa chaise dans son coin. Heureusement que je suis tombée sur le modèle IKEA le plus facile à monter et qui se trouve être le plus comfortable, mais un autre stagiaire semblait avoir du mal à assembler son modèle et ses collègues le regardait sans bouger ou continuaient leur boulot. Mais bon j'ai déjà parlé de ce trait de caractère et ça ne fait que se confirmer. Quand on fait une sortie et que je demande _l'air de rien_ s'il se crachent souvent des glaçons les uns sur les autres au resto, on me répond que c'est normal "because we are Wikings!" Ah lala quelle bande de p'tit fous! Quand on fait la fête, les cartons d'alcool subventinnés par l'entreprise arrivent vers 14h et à 16h tous le monde est bourré devant un tournois de NHL.

    Revenons à l'entreprise et son fonctionnement habituel. Nous sommes une quinzaine dont 4 stagiaires, 1 artiste freelance et les employés programmeurs et artistes 3D. Il y en a trois autres dans un mini local, que je n'ai pas inclus dans la quinzaine car je les ai oublié mais c'est révélateur: personne ne connait leur noms! Lol mais pas trop, il faut dire qu'il ne quittent jamais leur tanière bien qu'ils bossent pour l'un des 2 jeux les plus important de la firme. Le graphiste est un  norvégien qui a pas mal la classe, il a bossé sur beaucoup d'autres jeux vidéo. Sa copine était venue un après-midi, vêtue de noir avec un pendentif ésotérique pour me dire qu'elle était voyante et qu'elle remontait dans les vies antérieures des gens. Intéressant. Autrement avec mes collègues en général je parle parfois des coutumes et différences culturelles entre les pays. Le computer expert aime bien me parler des traditions d'ici et c'est souvent en racontant la vie de l'endroit d'où on vient qu'on se rend compte de ce qui fait sa spécificité, de ce qui a modelé une partie notre identité.

    Enfin voilà quelques traits d'une entreprise sympa dans le coin. Les locaux dans lequel je suis regroupent beaucoup d'autres start up ce qui me permet de voir d'autres gens issus d'industries différentes comme des succursales du domaine biomédical... Pour illustrer tout ça j'ai mis une photo de la vue de ma chambre où l'on peut voir le soleil se coucher sur le fleuve Ume älve et à droite le centre ville d'Umeå.


  • Commentaires

    1
    Amelie
    Jeudi 24 Mai 2007 à 10:46
    Bisous Australiens
    Je suis venue faire un petit tour sur ton blog et...j adore!! Je trouve que t ecris super bien et les photos sont tres jolies. J attend avec impatience tes prochains messages!!
    2
    Mercredi 6 Juin 2007 à 22:03
    ben dis donc
    Moi qui avais une image idylique de la Suède et rêvais de venir y vivre... Tu es en train de casser tous mes beaux rêves... Bon, pleine d'espoir, je continue la lecture, ça va peut-être finir en happy end
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :